La diversité linguistique malmenée à l’ENA

A partir de 2018, seul l’anglais reste une épreuve obligatoire du concours d’entrée de l’Ecole Nationale d’Administration.

Ecole Nationale d’Administration-Wally Gobetz-CC BY-NC-ND 2.0

Douze associations* attentives à la défense du plurilinguisme dénoncent ce choix d’une langue unique dans le quotidien La Croix daté du 27 février 2015 et s’étonnent de cette « régression incompréhensible ».

L’institution française se présente en effet sur son site comme « une école d’application à vocation nationale, européenne et internationale », dont la première mission est la formation des hauts fonctionnaires français et étrangers, les relations européennes et internationales et la formation aux questions européennes.

L’allemand, l’espagnol, l’italien, le russe, le portugais, l’arabe et le chinois pourront donc encore être choisis entre 2015 et 2017, mais seront éliminés du concours d’entrée à partir de 2018. De plus, en tant que formations facultatives, elles ne seront plus prises en compte dans le classement final. Cette réforme procède de l’application de l’arrêté ministériel du 16 avril 2014 fixant la nature, la durée et le programme des épreuves. La référence jusqu’en 2014 était l’arrêté du 13 octobre 1999 qui comportait 14 langues : allemand, anglais, arabe classique moderne, chinois, danois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, japonais, néerlandais, polonais, portugais et russe. Une « évolution » triste comme une peau de chagrin…

La tribune signée, entre autres personnalités, par Thérèse Cler, Isabelle Alfandary, Armelle Groppo et Hélène Méar, souligne l’incohérence de ce choix avec celui de rendre deux langues vivantes obligatoires au baccalauréat et regrette « ce mauvais signal donné à l’ensemble des pays dont la langue est supprimée du concours ». Pour finir, les signataires soulèvent toute l’ironie du choix du nom de baptême de la dernière promotion, à savoir « George Orwell », inventeur dans son roman d’anticipation 1984 du newspeak ou novlangue.

* ADEAF : Association pour le développement de l’enseignement de l’allemand en France ; AFEA : Association française d’études américaines ; AFR : Association française des russisants ; AGES : Association des germanistes de l’enseignement supérieur ;  ALF : Avenir de la langue française ; APLV : Associations de professeurs de langues vivantes ;  CLEC : Cercle littéraire des écrivains cheminots ; ICEG : Institut culture, économie et géopolitique ;  OEP : Observatoire européen du plurilinguisme ; SHF : Société des hispanistes français de l’enseignement supérieur ; SIES : Société des italianistes de l’enseignement supérieur ; SLNL : Société des langues néo-latines.

Publicités
Cet article, publié dans Institutions, L'Actu, Langue, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s