Lettres d’Europe et d’ailleurs, festival de littérature à Aix-en-Provence

La quatrième édition du festival littéraire Lettres d’Europe et d’ailleurs débute vendredi 28 novembre à Aix-en-Provence, avec pour thème écrire des histoires et raconter l’Histoire. Entretien avec la traductrice et éditrice Nicole Bary, à l’origine de ces rencontres internationales.

 

Nicole Bary à l'origine des Lettres d'Europe et d'ailleurs

Nicole Bary au festival Vo-Vf

 

Le festival Les lettres d’Europe et d’ailleurs s’étend chaque année un peu plus…

Lors la première édition, il y a quatre ans, les auteurs invités étaient majoritairement francophones et germanophones. C’est encore le cas, mais les écrivains viennent aussi des quatre coins de l’Europe. J’entends l’Europe au sens culturel, non pas au sens politique de l’Union européenne. Le champ littéraire européen englobe jusqu’à la Russie : Dostoïevski et Tolstoï font bien sûr partie de la littérature européenne ! Cette année, nous accueillons notamment l’écrivain et traducteur Mikhaïl Chichkine, né à Moscou et installé à Zürich, mais aussi trois auteurs stambouliotes, Enis Batur, Asli Erdoğan et Hakan Günday, ou encore la poète suisse Ilma Rakusa dont le parcours l’a menée de la Slovénie, à l’Italie en passant par la Hongrie et qui parle huit 

Comment se déroulent ces rencontres ?

Nous privilégions les entretiens particuliers plutôt que les tables rondes, à l’exception de la dernière rencontre qui rassemble trois auteures, Luba Jurgenson, Anna Kim et Linda Lê. Les entretiens durent une quarantaine de minutes et sont menés par des modérateurs reconnus pour leur savoir-faire. Francesca Isidori (ex. émission Affinités électives disparue de France Culture. Ndrinterroge Patrick Bouvet et Ilma Rakusa, le journaliste William Irigoyen reçoit James Meek, Timour Muhidine, directeur de collection à Actes Sud et professeur à l’Inalco, anime les rencontres avec les écrivains turcs, le directeur du Goethe Institut, Joachim Umlauf, s’entretient avec Hans-Ulrich Treichel et Ingo Schulze, et le traducteur Pierre Deshusses reçoit Ursula Kreichel et Roman Graf.

 

Affiche Festival Lettres d'Europe et d'ailleurs

Durant chaque entretien, une courte lecture est donnée dans les deux langues et une traduction consécutive est assurée, quand cela est nécessaire. Cela n’aurait par exemple aucun sens que Enis Batur intervienne seulement en turc, alors qu’il maîtrise parfaitement le français. À la fin de la rencontre, le public peut poser quelques questions à l’auteur et bien sûr se faire dédicacer les livres, s’il le souhaite.

Pour la première fois, le festival s’est donné une thématique particulière.

Nous avons choisi d’aborder le sujet « Écrire des histoires, raconter l’Histoire », car ces auteurs qui ont fouillé dans la matière de leur vie, de leur expérience, de leur observation sont le miroir de la société dans laquelle ils vivent. Les historiens de leur côté théorisent, mais ne mettent pas en mots le quotidien. Or, l’Histoire s’écrit aujourd’hui.

Quelle autre nouveauté pour cette quatrième édition ?

Le festival ouvre cette année une fenêtre sur le cinéma, car nous avons voulu créer un pont entre le mot et l’image. La réalisatrice berlinoise Angela Schanelec viendra présenter son film documentaireOrly sorti en 2010. Elle y montre la vie dans l’aéroport d’Orly, pas seulement les voyageurs de passage, mais aussi le petit personnel qui y travaille et les gens qui s’y installent, parce qu’ils ne peuvent en sortir ou parce que le lieu constitue un refuge. J’ai trouvé que c’était une belle parabole de notre temps.

Tout le programme du festival est à télécharger ici.

Publicités
Cet article, publié dans Allemand, Autrichien, Divers, Goethe Institut, Hongrois, L'Actu, Lettres d'Europe et d'ailleurs, Manifestations, Russe, Suisse, Turc, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s